Le thym


Origine
Le Thym officinal ou le thym commun (Thymus vulgaris) est originaire du pourtour méditerranéen. Son utilisation remonte à l'Egypte ancienne, où il était utilisé comme onguent pour l’embaumement et brûlé comme épurateur d’air pendant les épidémies ainsi que dans les temples. Son nom vient du latin « thymus » qui signifie "parfumer".


Information générale
Cet aromate, aussi appelé "farigoule" dans son lieu d'origine, compte environ 300 espèces, sauvages et/ou cultivées, dont une quinzaine sont cultivées chez nous. Il pousse spontanément sur les massifs caillouteux du Sud. Plante herbacée vivace, mais aussi ornementale et très mellifère, elle est utilisée tant en assaisonnement qu'en infusion. Elle est surtout courtisée pour ses feuilles, qui peuvent être consommées aussi bien séchées que fraîches, mais également pour ses fleurs au riche parfum. Sa durée de vie productive moyenne est d'environ 6 ans.

Rustique Oui
Arrosage Faible
Exposition Ensoleillée
Durée de vie Vivace


Culture
On peut multiplier cet aromatique du midi par diverses façons:
Le semis:
Il se fait au printemps et la levée a lieu 2 à 3 semaines après. Les graines ayant besoin de lumière pour germer, il est important de ne pas trop recouvrir. Il est par contre important de bien arroser en pluie fine de manière à maintenir le substrat légèrement humide. Les plants peuvent être mis en place 5 à 6 semaines après la levée (quand les plants ont atteint une hauteur de 15cm) en laissant 30 cm entre chaque plant.
La division des touffes::
Il est très facile de multiplier un plant de thym par la division des touffes, et ce en été ou au printemps.
Le bouturage:
Il faut couper quelques branches de 10-15 cm sans fleur. Ensuite enlever les feuilles situées à la base de la tige (sur 5 cm) et la planter dans un petit trou. Cette technique est un peu longue: elle doit se faire en été (lorsque la plante est en fleur), et la récolte ne commencera qu'un an plus tard.
Le marcotage:
Cela consiste à enterrer quelques tiges qui vont ensuite former de nouvelles racines. Une fois bien développées, on les sépare du pied mère. A effectuer au printemps.


Emplacement / Exposition
Le thym n'est pas capricieux et s'adapte bien dans presque tous types de sols, mais il déteste l'excès d'humidité ainsi que les terres trop lourdes. Il est plus parfumé dans un sol léger, pauvre, bien drainé et donc sec: soit un substrat moitié terre / moitié sable, sans engrais. Et il se sentira bien en plein soleil toute la journée car il adore la chaleur. Il est bon de savoir qu'il est beaucoup plus facile de cultiver le thym en pot qu’en pleine terre. Mais il est alors préférable de retirer la soucoupe du pot pour éviter de laisser les racines tremper dans l’eau.


Entretien
De simples petits gestes participeront à la bonne croissance du thym: Il faut toujours bien veiller à ce que cet arbrisseau très aromatisant n'ait pas ses racines qui baignent dans l'eau, car elles pourrissent très facilement. Le drainage est donc très important! A part dans les zones très sèches, il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'arroser le thym. La taille est également très importante. Elle doit se faire en floraison (quand il est le plus odorant et savoureux) en rabattant les tiges en dessous des premières fleurs. On en profite pour lui redonner une belle forme et en mettant toutes les branches à sécher, il y en aura pour toute l’année! Par contre il ne faut pas tailler en automne ou en hiver, lorsque la plante est en phase de repos. Au printemps, il est également bon de supprimer les branches qui ont peu de feuilles ainsi que les branches mortes.


Récolte
La récolte du thym peut se faire tout au long de l’année mais c’est quand il est en fleur qu’il est le plus aromatique. Elle se fait en coupant les branches puis en les faisant sécher. Il est aussi possible de le congeler.


Hivernage
Parfaitement rustique, cette fine herbe ne redoute pas le froid et ne gèle pas en hiver. Par contre elle redoute l'humidité du sol. Dans les zones très froides et/ou surtout très humides, elle pourrait donc ne pas supporter l'hiver. Le mieux est alors de la cultiver en pot et de la rentrer au sec.