L'hysope


Origine
L'hysope ou l'hysope officinale (Hyssopus officinalis) est une magnifique plante qui provient de l'Europe méridionale et du Moyen-Orient. Bien avant le Moyen Âge, on lui attribuait un sens sacré et un rôle purificateur.


Information générale
Cette herbacée vivace est certainement l'une des plus jolies plantes aromatiques. Elle est surnommée "herbe sainte" ou "herbe sacrée" grâce à son nom qui provient du mot hébreu "Esobh" et qui signifie herbe sacrée. Bien qu'elle est un peu oubliée, cet arbrisseau aromatique et ornemental, mais aussi méllifère, est très présent en région méditerranéenne. Ses feuilles, cuites ou crues, sont utilisées comme condiment tandis que les fleurs le sont en salades vertes ou bien en popurrí pour leur délicieux parfum. En outre de l'assaisonnement, les feuilles au goût de sauge et de menthe sont aussi utilisées en infusion.

Rustique Moyennement
Arrosage Faible
Exposition Ensoleillée
Durée de vie Vivace


Culture
La multiplication de l'hysope peut se faire de trois façons:
Le semis:
Avant tout, il faut laisser tremper les graines pendant au moins 12 heures. Le semis peut se faire à la volée ou bien en ligne (à 1 cm de profondeur) et la germinaison des graines a lieu environ 15 jours après. Le semis peut se faire sous chassis de mars à mai, puis de mai à juillet en extérieur. Il faut arroser en pluie fine durant toute la durée du semis. Le repiquage a lieu quand les plantules atteignent 4 à 5 cm. Si le semis se fait sous chassis il faut repiquer les plantules en pleine terre quand ils atteignent 15-20 cm environ, et ce en laissant une distance d'environ 60 cm en tous sens.
Le bouturage:
Les boutures prendront mieux en fin de printemps, début d'été. Il faut cueillir des rameaux de 10 cm, les effeuiller à la base et ensuite les piquer. Il faut bien maintenir le substrat humide jusqu'à la reprise.
La division des touffes:
On peut également multiplier l'hysope par division de touffes durant le printemps, ou encore mieux en automne. Si on l'effectue au printemps, on peut déjà en profiter après quelques semaines. Si elle se fait en automne, il faudra attendre le début du printemps suivant.


Emplacement / Exposition
Même si elle tolère aussi la mi-ombre, cette herbe de Provence a besoin d'une exposition ensoleillée et d'un sol ordinaire, même pauvre, plutôt sec, léger et bien drainé.


Entretien
Il faut couper les fleurs au fur et à mesure de leur apparition pour favoriser l'émission de feuilles tendres. Une taille un peu plus prononcée durant l'automne (après la floraison) permettra de multiplier ses ramifications. Elle restera ainsi compacte et touffue, et fleurira plus vite l'année suivante. Il est bon de profiter du taillage pour donner à l'hysope la forme voulue. Il faut également pailler le sol lorsque la plante est jeune et ainsi ne devoir arroser qu'en cas de sécheresse. Il est aussi important de diviser les plants tous les 4 ou 5 ans car ils s'épuisent rapidement.


Récolte
Les fleurs et les feuilles de cette plante condimentaire se consomment fraîches au fur et à mesure des besoins. On peut également les faire sécher dans un endroit sombre et aéré, mais dans ce cas elles doivent être récoltées avant floraison. Il est préférable de n'utiliser que les jeunes feuilles situées à l’extrémité des rameaux.


Hivernage
L'hysope est une plante assez rustique, mais si le climat est trop rigoureux il faut l’hiverner dans une pièce fraîche jusqu'au printemps. Avant l'hiver, la plante doit être rabattue à 10-15 cm du sol et protégée avec un bon paillage. Dans les régions gélives le feuillage disparaît, mais dans les régions plus douces il reste partiellement.